" />

À PROPOS


Baignant dans l'univers des médias et de la production depuis 1996, c'est après avoir
travaillé ensemble sur quelques projets que Nelson Roberge et Leonardo Calcagno décident de fonder Extra Caramel en 2007.
Nelson  Roberge
Nelson Roberge
Création et production
Polyvalent, autodidacte et rassembleur, Nelson a une facilité pour tout ce qui concerne la création et la mise en oeuvre des concepts. Il aime brasser les idées pour faire sortir le meilleur de n'importe quel projet.

Nelson Roberge a lancé en 1996 la publication Rien à Déclarer, un magazine sur la culture musicale rock, punk, ska et hardcore. Le magazine était distribué gratuitement à 5000 exemplaires à travers le Québec. À la même époque, Nelson était producteur de concerts et a travaillé pour des institutions comme le Café Chaos et les Foufounes Électriques à Montréal. En 2007, il commence à s’intéresser à la production vidéo et réalise un court métrage. Il développe depuis différents concepts de webtélé.

Leonardo  Calcagno
Leonardo Calcagno
Développement et marketing
Toujours au courant de tout ce qui se passe dans le monde, Leonardo s'avère une ressource indéniable lorsqu'il est question de bien connaître un marché, peu importe l'industrie.

En 1998, Leonardo Calcagno était rédacteur pour le site upath.com et coordinateur de marketing urbain pour l’agence GearWerx. C’est en 2000 qu’il lance le magazine Motel, couvrant la culture du tatouage et de la musique. Le magazine anglophone, distribué partout au Québec, s’est retrouvé dans les grandes villes canadiennes, en plus de circuler en Espagne, en Italie, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et aux États-Unis. Dans la même période, il publie également le fanzine Politika et le magazine Montreal Confidential. Leonardo a aussi collaboré au magazine King16, Bazooka et aux ventes du magazine Heads.

DEPUIS 2005

En 2005, Leonardo et Nelson cofondent (avec un troisième partenaire) BangBang, un média se consacrant à la musique alternative de tout genre, distribué gratuitement à 35 000 copies à travers le Québec. C’est après la vente de leurs actions au groupe Urbacom, qui détient aussi Communications Voir, qu’ils démissionnent au début de l’année 2009 et cofondent Extra Caramel, une boîte de marketing et création de contenu. En plus d’avoir des contrats en production vidéo pour plus d’une vingtaine de clients (dont le magazine Clin d’oeil et Quebecor Media, l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA) et les producteurs de lait du Québec), ils mettent sur pied Baron Mag, réalisent un site de contenu alimentaire du nom de Jaifaim.tv et publient le magazine érotique Perle.